Blogue

Coupe de pelouse, entretien de pelouse et herbicyclage : une recette gagnante

Pour une pelouse en santé, combiner l’herbicyclage à la coupe du gazon est ce qu’il y a de mieux et de plus simple.

L’herbicyclage consiste à laisser l’herbe coupée se mélanger au gazon au fur et à mesure de la tonte. En vogue depuis quelques années, cette méthode de coupe offre plusieurs avantages pour l’environnement et pour vous directement.

 

Engrais naturel

Ce sont les micro-organismes présents dans le sol qui transforment les résidus de tonte en engrais naturel pour votre pelouse. Les bouts de gazon sont rapidement décomposés et libèrent les éléments nutritifs qu’ils contiennent.

Ces éléments sont ensuite réabsorbés par la pelouse, ce qui lui fournit environ 30 % de ses besoins en fertilisants. Vous économisez donc sur les engrais à acheter pour l’entretien de votre gazon.

 

Diminution du besoin d’eau

L’herbe coupée est également riche en eau. Elle aide donc à la préservation de l’humidité du sol. Comme les résidus fertilisent naturellement la pelouse, ils augmentent sa capacité à absorber l’eau et la retenir, la rendant plus résistante aux sécheresses et aux maladies.

De plus, les besoins en arrosage sont réduits par les résidus de gazon créant un léger ombrage sur le sol, qui diminue la perte d’eau sous forme d’évapotranspiration.

 

Moins de mauvaises herbes et de déchets

L’herbicyclage et la tonte haute ne laissent pas la chance aux mauvaises herbes de prendre racine et se trouver une place pour envahir votre pelouse.

Le gazon laissé au sol et les mauvaises herbes inexistantes ne se retrouvent donc plus aux ordures. Cela contribue à la diminution du volume de déchets devant être transportés puis enfouis, et par conséquent à la réduction des gaz à effet de serre.

 

Économie de temps

Comme l’herbicyclage vous demande de laisser les résidus de tonte sur la pelouse, vous gagnez du temps autrefois utilisé pour ramasser l’herbe au râteau ou pour vider à quelques reprises le sac de la tondeuse.

Vous passez également moins de temps à entretenir votre gazon en l’arrosant, en le fertilisant et en enlevant les mauvaises herbes, car l’herbe coupée fait une part du travail à votre place.

 

L’herbicyclage parfait

Tondre le gazon dans les bonnes conditions vous permet un herbicyclage optimal. Coupez la pelouse régulièrement, surtout lors des périodes de croissance active que sont le printemps et l’automne. Ainsi, vous n’enlèverez jamais plus du tiers de la longueur des brins et les résidus seront toujours courts, donc pratiquement invisibles et rapidement décomposables.

Ne pratiquez pas de tonte lorsque l’herbe est humide en surface. Une lame ordinaire bien aiguisée fera une belle coupe, mais il existe des lames déchiqueteuses qui réduisent le gazon coupé en plus petits morceaux afin qu’il s’incorpore plus rapidement au sol. Certaines municipalités subventionnent d’ailleurs l’achat de ces lames qui s’installent facilement sur la majorité des tondeuses.

 

Maintenant que l’herbicyclage n’a plus de secrets pour vous, adoptez sa pratique! Vous maintiendrez la santé de votre pelouse sans plus d’efforts et protégerez l’environnement, tout en récupérant du temps pour vos activités préférées.