Blogue

Comment réussir la fertilisation de votre gazon avec le bon engrais

Il n’est pas si compliqué de réussir la fertilisation de votre gazon si vous utilisez le bon engrais au bon moment de la saison.

Comme le sol ne contient souvent pas assez d’éléments nutritifs pour satisfaire les besoins de votre pelouse, il est recommandé de procéder à la fertilisation du gazon par le biais de différents traitements pouvant compter d’une à cinq applications d’engrais correspondant à vos besoins.

 

Les engrais à pelouse

Autant que l’eau, l’air et la lumière, l’azote, le phosphore et le potassium sont des nutriments essentiels à la croissance saine et durable du gazon. Ces trois minéraux sont donc les principaux constituants des engrais à pelouse populaires, que l’on retrouve sous forme granulaire, liquide ou en poudre. L’usage de granules à libération contrôlé est le plus recommandé.

Il existe différentes sortes d’engrais, mais ils affichent tous leur teneur en azote, en phosphore et en potassium sous la forme d’un code de trois chiffres (N-P-K). Ce sont les variations de ces trois pourcentages d’éléments nutritifs ainsi que la dose à appliquer qui vous aideront à déterminer le bon engrais qui répond aux besoins de votre sol afin de l’enrichir et de favoriser la croissance du gazon.

 

La pelouse à l’ombre

La quantité d’azote est celle à laquelle on se fie en premier pour un entretien général de la pelouse normale, car cet élément stimule la croissance et la densité des pousses. On réduit donc la teneur en azote pour le gazon qui est à l’ombre ou qui est constitué de graminées moins exigeantes que le plus commun des gazons, le pâturin du Kentucky.

 

Le sol pauvre ou sablonneux

Pour un gazon poussant sur un sol plus pauvre que la moyenne ou sablonneux, on doit augmenter la proportion d’azote et de potassium. On choisit aussi un engrais avec plus de ces minéraux si le terrain est très fréquenté et subit beaucoup de piétinements. L’application d’azote au printemps assurera une bonne croissance, et celle de potassium à l’automne aidera la pelouse à bien passer l’hiver.

 

Le sol acide

Si votre sol est trop acide, vous pouvez combiner la chaux à votre première application d’engrais au printemps. Elle diminue le taux d’acidité du sol en faisant augmenter le pH, permettant ainsi au gazon d’absorber les éléments minéraux présents.

 

Le nouveau gazon

Selon le type de sol, l’installation d’un tout nouveau gazon peut être le seul moment qui demande l’utilisation d’un engrais à plus forte teneur en phosphore, car il nourrit les racines et permet aux nouvelles pousses de s’enraciner comme il faut avant leur maturité. Sur les pelouses bien établies, on utilise des engrais sans phosphore ou à faible teneur.

En suivant un calendrier de fertilisation, vous assurez à votre gazon une excellente santé, une bonne croissance, une belle densité et une protection pour l’hiver, tout en donnant peu de chance aux mauvaises herbes de s’installer.

Un bon programme de fertilisation se base sur les conditions de croissance de votre gazon et les besoins de votre sol. Les spécialistes d’Experts Verts sauront vous conseiller sur les engrais à privilégier pour votre pelouse et les ratios nécessaires à sa bonne croissance. N’hésitez pas à opter pour un programme de fertilisation adapté à votre situation.