Blogue

Traitement de pelouse : les bienfaits de l’aération

Un bon traitement de pelouse comprend l’aération, une étape importante qui apporte de nombreux bienfaits au sol et au gazon.

 

Pour une pelouse en santé qui est mesure d’absorber de façon optimale les éléments essentiels à sa croissance, il est important de penser à aérer votre terrain, particulièrement si le sol est compacté et si le feutre racinaire, aussi appelé chaume, est trop épais.

 

Qu’est-ce que l’aération?

L’aération de la pelouse est une opération qui consiste à extraire de petites carottes de terre sur tout le terrain. Celles-ci peuvent être laissées sur le gazon pour servir de compost en se défaisant naturellement dans les jours suivants ou lors de la tonte.

 

L’aération peut être effectuée manuellement sur des surfaces réduites, par piquetage à pointe ou par carottage, à l’aide de divers outils tels une fourche à bêcher, des patins aérateurs, un carotteur aérateur ou un rouleau aérateur. Elle se pratique également beaucoup plus aisément et sur les grands terrains avec une machine spécialement conçue à cet effet, soit un aérateur motorisé.

 

Pourquoi aérer la pelouse

Il est recommandé d’aérer la pelouse afin de décompacter le sol. Le compactage d’un terrain augmente au fil du temps, mais peut également être plus important en raison d’une grande fréquentation et des piétinements, des tontes et des arrosages répétés ainsi que des effets de la pluie et des périodes sèches. Un sol compact se transforme en une sorte de couche imperméable qui réduit les apports en eau, en oxygène et en nutriments pour les racines de gazon.

 

L’aération sert également à réduire l’accumulation de chaume entre le gazon et le sol. Le chaume est le feutre racinaire brunâtre formé de tiges, rhizomes et racines de gazon partiellement décomposés. Une petite couche de chaume est normale et utile pour absorber les chocs, retenir l’eau en surface et maintenir une température idéale au sol. Toutefois, lorsqu’elle devient trop épaisse, la couche de chaume empêche la bonne circulation de l’eau et de l’air dans le sol, tout en constituant un abri pour les insectes comme les vers blancs.

 

Les bienfaits de l’aération

L’aération de la pelouse, en décompactant le sol et en diminuant le surplus de chaume, apporte donc plusieurs bienfaits qui contribuent à la bonne santé du gazon. Elle favorise :

  • Une absorption et une rétention accrues de l’eau, donc une diminution du lessivage, du ruissellement et des besoins en arrosage;
  • Une meilleure absorption des nutriments essentiels et des engrais pour une fertilisation optimale ;
  • Une meilleure oxygénation du sol pour un épanouissement des racines;
  • Un enracinement plus profond, pour un gazon vigoureux qui résiste mieux aux sécheresses, aux insectes et à la prolifération des mauvaises herbes.

 

Quand effectuer l’aération?

Idéalement, on procède à l’aération de la pelouse sur un gazon tondu et un sol humide, à raison d’une ou deux fois par année, selon l’état du sol. Une première aération peut donc être effectuée au printemps, et une autre au début de l’automne. Il est important de ne pas aérer dans un période de sécheresse ou de floraison des mauvaises herbes.

 

 

Vous ne savez pas si votre pelouse a besoin d’aération? Contactez les spécialistes d’Experts Verts pour une inspection de votre sol. Ils pourront vous proposer le traitement de pelouse adapté à votre situation et pratiquer une aération professionnelle de votre terrain.